03 février 2008

3 janvier 08 : la baie de Hong Kong, Nathan Road et ferry

xiang_gang__98_Ouaou…les yeux toujours plein de sommeil (mais un peu toujours frigorifiés) on se lève, le paquetage sur le dos pour notre dernière journée à Hong Kong. L’habituelle petite visite au 7/11 pour faire le plein en petit déj-déjeuner, aujourd’hui au programme : le port de plaisance et la Nathan Road. On prend le tram à la recherche du parc Victoria, mais on va trop loin… on trouve bien un petit square mais ce n’est pas ca. Bon tant pis on trouve le port de plaisance, ca sera parfait pour se poser et petit déjeuner. De nombreux petits bateaux de plaisances, certains sont la maison des gens, d’autres bateaux de traversée. Toutefois à noter de plus en plus de bateaux modernes des gens riches de Hong Kong, c’est sûr que ces bateaux c’est beaucoup moins intéressant à voir. On veut voir des sampans nous !! On fait un petit tour sur l’eau à bord d’un bateau en bois (pas un sampan mais bon tant pis), on passe la digue anti-typhon (mais ce n’est pas la saison on ne craint rien), on croise des petits bateaux de pêcheurs, d’autres touristes. On reprend le Star Ferry (encore un bateau !) direction la presqu’île de Kowloon. On est au tout début janvier, à Pékin il ne fait pas bon sortir sans une écharpe, un bonnet et trois pulls, ici on est presque en t-shirt à prendre le soleil ! Décidemment j’aime bien le sud de la Chine.  On passe au piedde l’Hôtel Péninsula. Dernier vestige colonial de la péninsule de Kowloon, cet hôtel accueillait les voyageurs en route vers la Chine à la grande époque des Messageries maritimes. Il a entre autres acceuilli Charlie Chaplin dans les années 1920. Les frères Kadorie, propriétaires des lieux, y ont organisé des fêtes somptueuses dans les années 1930. Vu d’extérieur, c’est imposant il faut avouer, mais ca reste du béton très carré. Après l’intérieur…on a pas osé rentrer, avec nos sac sur le dos on s’est senti pas à la hauteur des étoiles. A côté le non moins célèbre Hôtel Sheraton (toujours aussi luxueux et incompatible avec notre allure de routards). C’est entre ces deux hôtels prestigieux que commence la Nathan Road. xiang_gang__68_Cette rue pas assez large pour être qualifiée d'avenue, n'en demeure pas moins une artère de la péninsule par son animation constante de jour comme de nuit. Magasins luxueux s’échelonnent tout au long de la rue, les innombrables enseignes lumineuses se touchent les unes les autres, bus, taxis, voitures, gens, tout cela fourmille. On ne peut faire trois mètres sans se faire héler par des tailleurs, masseurs, vendeurs de fausses rolex ou vraies fausses contremarques (certains disent « fakes », d’autres non). Et je ne sais pourquoi mais souvent ce sont des gens d’origine indienne. Bon on n’est pas venus se faire masser les pieds ou le dos, on continue à remonter la rue toujours aussi animée, on passe devant une mosquée, le parc de Kowloon et on finit par s’engager sur les rues adjacentes pour visiter le marché au jade. En fait cela consiste en de simples étals dans deux minis hangars, mais l’ambiance est sympa. Les commerçants sont attentifs au moindre client potentiel, la marchandise est un peu la même d’un étal à un autre et on peut aussi trouver d’autres objets qui n’ont aucun rapport. Toutefois c’était bien sympa de se balader, regarder juste comme ca pendant que les vendeurs discutent tranquillement entre eux ou mangent leur repas. On ressort en passant par un marché. En fait une rue avec le marché installé des deux côtés, fruits, légumes principalement dont certains nous étaient bien inconnus. En entrant dans certains bâtiments, on découvre des « cantine » dans d’immenses cours couvertes, des étals de viande, poisson cette fois-ci et de pauvres petites tortues attendant dans leur bassine de rencontrer leur cruelle destinée…bououuu pauvres bêtes… On finit par prendre notre repas à emporter qu’on va manger dans un petit square à côté. L’endroit est tout à fait comme chez nous avec des jeux pour les enfants (et non pas des aires d’exercices comme à pékin), des bancs pour se poser. Comme dans le reste de Hong Kong pas un papier ne traîne par terre, et on à peine posé notre canette par terre qu’une employée nous demande de la jeter dans sa poubelle..euh mais non on n’a pas fini. Ben c’est qu’on n’a pas trois mains non plus, la barquette de riz, la barquette de légumes et la canette c’est pas possible tout ca en même temps, promis madame on laissera la place nette avant de repartir, on est des touristes propres. On repart en direction du temple Tin Hau.xiang_gang__338_la Mer Ce temple est dédié principalement à la déesse Tin Hau, déesse de la Mer et  protectrice des pêcheurs. Et là aussi une densité impressionnante : a gauche le temple mitoyen Shing Won, dédié au dieu de la ville. Il est chargé de rapporter aux divinités du ciel ainsi qu’aux maîtres du monde souterrain toutes les actions bonnes et mauvaises des humains. Derrière se trouve aussitôt le temple Fook Tak où est adoré le dieu du sol. Symétriquement à droite du temple Tin Hau, on visite le temple dédié à Kwun Yum et une foule d’autres dieux appartenant à diverses communautés qui doivent à la miséricorde de la déesse de les abriter. Pas de cour intérieure-extérieure ou de mur d’enceinte, tout est condensé en un seul endroit. Ah il est bientôt 3h de l’après-midi, il fait beau, bon, chaud on se lézarde un peu au soleil mais il faut reprendre le métro direction le ferry, l’aéroport de Shenzhen et finalement pékin. A ce sujet à Hong Kong le métro est bien indiqué comme bon nombre de points touristiques. Des pancartes sont prévues pour guider les piétons perdus dans l’animation des rues. On prend notre ferry à partir du terminal des ferries, logique, mais qui est implanté dans un mall dès fois qu’on voudra faire du shopping au lieu d’attendre l’heure de départ. D’ailleurs pas de salle d’attente et pas moyen de s’asseoir (sinon le vigile nous fait nous relever aussitôt)…et puis il est l’heure enfin, on remplit les papiers d’immigration car on retourne en Chine populaire, rien à déclarer, et c’estxiang_gang__342_ reparti. Une petite heure de ferry pendant laquelle on s’endort royalement, de toutes façons le ciel s’est embrumé on ne voit pas grand-chose et on ne peut pas monter sur le pont (on est des touristes seconde classe). On arrive à Shenzhen, enfin en pleine campagne au bord de la mer serait un terme plus approprié, la ville on ne la verra pas, une navette nous emmène directement à l’aéroport où on a plus que largement le temps de manger un morceau, s’endormir sur un bout de banc, et c’est reparti pour à peine 3h de vol. Il n’ya pas à dire, l’avion c’est cher mais c’est bien plus rapide que le train (le plus rapide était de 26h…). On arrive à l’aéroport de pékin tard dans la soirée. Et quand on sort de l’avion il fait froid !!! Je veux retourner dans le sud au soleil me baigner en mer de Chine bouuuuu !! Comme il est tard plus de navettes, il faut prendre un taxi (et il y en a des gens et des taxis à attendre !). Mes explications ont été un peu confuses mais on finit par arriver à bon port, une douche, dodo, on s’endort comme des masses.  

Posté par bretonnencavale à 18:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur 3 janvier 08 : la baie de Hong Kong, Nathan Road et ferry

    Au fait Maelenn, ce n'est KWOloon, mais KOWloon, fais gaffe t'as fait la faute à chaque fois hihihi

    Posté par Bwé, 10 mars 2008 à 18:13 | | Répondre
  • rooooo, et c'est pas faute d'en avoir parlé...je rectifie ca tout de suite ^^

    Posté par maelenn, 11 mars 2008 à 08:42 | | Répondre
Nouveau commentaire