03 février 2008

29 décembre 07 : welcome to the south of china

7Lijiang__12_Réveil un peu difficile, les nuits sont toujours aussi courtes, mais on n'est pas là pour tester la qualité des matelas! On se renseigne auprès du personnel de l'auberge de jeunesse pour faire la croisière sur le Lijiang (la rivière Li) et là pour la première fois non seulement on ne se fait pas voler mais en plus on a eu affaire à des gens compétents et acceuillants. Les auberges de jeunesse, c'est bien, à chaque fois on a été bien reçus et bien aidés! Si quelqu'un va à guilin je lui conseille d'aller à cette auberge (Guilin flowers international youth hostel). Pourquoi ? Déja un cadre sympa et chaleureux (comme la plupart des auberges je pense), ensuite pas mal de services proposés à prix intéressants (internet, café, machine à laver...) et surtout plein de conseils !! Pour notre descente du Lijiang, elle nous a proposé le forfait touristique hors de prix (comme la veille) et quand elle a vu nos têtes un peu hésitantes, elle nous a alors proposé le forfait chinois deux fois moins cher. Ah mais on peut faire la croisière chinoise nous ? mais bien sûr vous aurez juste un guide chinois ne parlant pas chinois, le bateau sera plus petit et le repas plus succint. Ah mais parfait ca nous arrange, on s'en fiche du gros bateau plein de touristes riches blancs et du super repas à l'occidentale, on préfère manger du riz nous! Et CA on nous l'avait pas dit la veille ! Bon on réserve notre place, on a le temps de se prendre un petit déj dans le resto en bas de la rue, bol de nouilles, oeufs et pâte frite et hop c parti! Le chauffeur vient nous chercher, on prend un minibus où on retrouve les autres clients. Bon minibus, c plutôt un mini van aménagé, on se tasse, on papote avec les autres, ce sont des français !! Ca fait plaisir de causer french un peu! Ils viennent de Hong Kong et sont emmitouflés car ils ont trop froid, alors que nous descendant du nord on sent qu'il fait un peu meilleur! Après une petite heure de route en pleine campagne (waaaaa c trop beau, je veux faire mon stage de 3a ici) on se retrouve au bord du Lijiang. Un petit embarcadère perdu en campagne, on voit les chiens, poules traverser la route. Enfin on sent l'influence du tourisme avec pas mal de bâtiments en construction (sûrement de futurs hôtels). On embarque sur un petit bateau avec les autres touristes qui sont tous étrangers !! Pas mal pour la croisière chinoise. Du coup on se retrouve à 8 étrangers et le guide-conducteur chinois. Surement parce qu'on est hors-saison touristique et hors croisière pour touristes blancs, cette balade s'est révélée magnifique !! Du plaisir pour les yeux, sur le bateau portés par le vent on ne peut s'empêcher d'être les rois du monde hihi! Dans tout ca on est censés avoir vu (mais pas toujours bien sûr, pas évident à déterminer) le colline de la Chauve-Souris déployant ses ailes, les Dragons jouant sur l'eau, une femme portant son enfant dans les bras et guettant le retour de son mari, et les neufs chevaux qu'autrefois les lettrés cherchaient à la surface du Huashan (la colline). S'ils les trouvaient ils étaient assurés d'obtenir le premier rang aux examens....ben nous on a cherché mais pas trouvé, mais on ne passait pas d'examen ouff. Sur l'origine de ces collines toutes dentelées, plusieurs histoires. Tout d'abord la scientifique (je suis une scientifique n'oublions pas). Alors les collines sont nées de la mer il ya plusieurs millions d'années quand elle recouvrait le sud de la chine, d'une succession de sédimentation marine calcaire, mouvements de croûte terrestre, érosion par les eaux pluviales acides (acides par l'imposante végétation tropicale). Des rivières souterraines se sont formées, ont creusé les collines créant des réseaux de grottes et cavernes et dont l'effondrement  est à l'origine de ravins profonds isolant des pitons calcaires que l'on nomme karsts coniques ou kegelkarsts. Pas très clair tout ca...il a plu, il ya eu la mer, la terre a bougée et puis voilà quoi!  Deuxième explication plus romancée, mais toute scientifique que je sois (ou pas) j'aime bien les histoires^^. Once upon a time in a far far country (la chine) les eaux de la mer menaçaient de submerger la région. Un immortel ému par le sort des pauvres âmes affolées à l'annonce de cette catastrophe décida de déplacer des collines plus au nord pour faire un barrage (les immortels ne font pas les choses à moitié!). Pour cela il a métamorphosé les collines en autant de chèvres noires et conduit le troupeau vers Guilin, malin le gars, c'est plus facile comme ca, pas besoin de porter! Une fois parvenues à destination un vent étrange se mit à souffler, les chèvres ont alors repris une à une leur forme originelle et constitué un "troupeau de collines".

Après deux bonnes heures à s'en mettre plein la vue (j'ai mis les photos sur l'autre blog), nous voilà arrivée dans un petityangshuo__12_ village, on remonte dans un minivan destination Yangshuo la plus proche ville. Sur la route avant de nous endormir lamentablement on regarde la campagne et waaaaaou c'est vraiment superbe! Déjà ca change beaucoup de pékin et ses 13 millions d'habitants, là ce sont des villages, des bêtes qui courent, des plantes tropicales, la vraie vie de l'arrière campagne chinoise! Hum...ca me tente de plus en plus de faire du développement agricole tout ca ! Une fois à Yangshuo, petite ville touristique par excellence, mais très jolie placée dans un beau site, on commence par faire un tour de la ville c'est très animé, tout mignon. On repère une petite échoppe pour manger où on commande du riz ...et on a encore des bols de nouilles ! Bah ?? quelques petites et ardues explications plus tard (mon chinois est rudimentaire), ce sont des nouilles de riz. Aaaa on comprend mieux. En fait dans le sud de la chine, les gens mangent plutôt du riz au lieu de pain, c'est vrai, mais sous des formes assez variées. Le ventre bien rempli on peut repartir, direction la campagne ! En effet ici malgré les collines pointues c'est un pays relativement plat (relativement, suivant la puissances des mollets aussi), et le tourisme c'est une affaire qui marche. C'est le paradis du vélo à louer. Une carte en main, le vélo de l'autre on est paré, à nous la campagne ! On se balade tranquillement, on ne se perd presque pas, on demande notre chemin au besoin et nous voilà à la prochaine excursion  : la colline de la Lune. Ca monte raide (je vais toujours creeeeeeveeeeer) mais on monte on monte. Seul souci les vendeuses de bouteilles d'eau qui nous suivent, nous arrachent des promesses d'achat et tapent la discute. Bon on tape la discute ok, pour acheter on verra. Arrivé en haut, elles essayent de nous voler en vendant 4 fois le prix l'eau, j'essaye de négocier puis abandonne. Tant pis on s'en passera de l'eau, mais elles insistent, je me fâche un peu, elles font la gueule et râlent mais tant pis allez trouver d'autres pigeons. Bon ca ne nous empêche pas de profiter du paysage, et la vue est géniale. Une sacrée vue panoramique sur la campagne! Vive la campagne !!

On rentre dans la nuit, il est temps (pas de lumière sur les vélos chinois, on ne roule pas sur la voie des voitures mais bon...), un dernier petit tour à flâner, on reprend le bus pour Guilin. On trouve le restaurant qui fait des jiao zi (raviolis chinois nourriture plutôt du nord) et au lit les loupiauds! Je ne suis plus du tout sportive, j'ai mal au dos, aux jambes mais ca guérirait la crève on dirait !

Posté par bretonnencavale à 18:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur 29 décembre 07 : welcome to the south of china

    C'est bien tu as vu Lijiang (la rivière) mais faut aller voir Lijiang (le village dans le fin fond du Sichuan)

    Posté par Bwé, 03 février 2008 à 22:15 | | Répondre
Nouveau commentaire