21 janvier 2008

24 décembre 07 : un réveillon chinois

première matinée d'une longue série de visites. Après une bonne nuit de sommeil bienfaitrice, premier objectif : le petit déjeuner. Il est un peu trop tard pour aller à la cantine (ca sera la seule "grasse mat" des vacances), mais pas de souci en chine on trouve toujours à manger. Direction un petit boui-boui. Ben oui, on ne va pas jouer nos touristes blancs qui se réfugient dans les sentiers touristiques, on part à la rencontre des chinois et de la vie de tous les jours comme ils la vivent eux! (même si ne nous nous permettons plus qu'eux). A peine ouvert la porte, la patronne-cuisinère-serveuse-vendeuse nous accueille et nous trouve un petite place sur une table déja occupée. Déja occupée la table !? pas de souci, les gens se poussent, de toute façons on est là juste pour un petit déj. L'unique pièce de 15 m² avec tables pliantes et tabourets pour mobilier est rempli uniquement de chinois, autant dire qu'on fait sensation :D . Dans un coin, séparée par un rideau se trouve la cuisine pour préparer les soupes, et dans un autre et à moitié sur le trottoir se trouve le coin cuisine jiaozi-baozi (qui fait également office de vente directe, pratique que ce soit ouvert sur la rue alors!). Les jiaozi-baozi (raviolis-pains farcis) sont préparés sur une planche en bois et cuits à la vapeur dans une sorte de tour à étages en bambou. pas évident à expliquer, il faut le voir pour comprendre. En tout cas une cuisine réduite au maximum, des ingrédients simples et c'est bon !! On se remplit le ventre de baozi à la viande, aux oeufs accompagné d'une soupe aux oeufs, tout en mangeant des morceaux croquant de je-ne-sais-pas-quoi trempés dans du vinaigre. Le tout avec les baguettes s'il vous plaît ^^. Ce repas, comme pour tout les autres, je me débrouille avec mes trois mots de chinois pour commander et puis sinon on laisse place à la surprise. Le ventre rempli (quoique camille n'a pas été convaincu par la soupe-bouillon) nous voilà en route en bus pour le palais d'été.
Le palais d'été, chargé en histoire est grand très grand. Nous y passons 4 heures sans en avoir fait le tour complet. Malheureusement ce jour-là comme le suivant est brumeux et la vue un peu bouchée...mais qu'importe on est venu pour visiter, alors on visite. Des lacs gelés, des marches, des tunnels et couloirs (on aime bien passer dans les petits ponts-tunnels hein méla?), beaucoup de choses à voir, et puis aussi les chinois. Ils sont marrants les chinois, on les retrouve partout, en groupe de touristes, en famille, devant les magasins pour nous vendre de tout, mais aussi là juste pour se reposer ou se retrouver dans un cadre sympa et tranquille. On voit (et entend) des chorales, des mamies qui s'exercent physiquement (du jigong?), d'autres qui jouent aux cartes, aux échecs chinois...tranquille. Et puis sur la fin on tombe par hasard sur une petite représentation de danse et musique style opéra chinois (mais version ultra courte, 20 min) comme du temps de l'impératrice Cixi.

Ensuite arrive l'heure du déjeuner parce que marcher ca creuse les estomacs, et nous revoilà dans un petit resto à manger chinois bien sûr. Forcément il est 14h bien passé, alors c'est un peu vide les restos à cette heure-là, mais sisisisi je vous promets les restos sont pleins de chinois en temps normal. A nouveau rassasié on se promène le long des lacs, Houhai, Qianhai, la nuit tombe rapidement, mais c'est encore plus joli avec les lumières. On aura eu le temps de voir des chinois très très courageux plonger dans le lac (qui est encore bien gelé en certains endroits brrrr), faire un peu ds "sport" sur les aires d'exercices, et puis il est temps de se diriger vers l'église pour une messe de minuit. Arrivé à Wangfujing LA rue commerçante et touristique, la place de l'église est noire de monde. Hop hop, on se faufile entre tous ces chinois, parvient jusqu'à l'entrée de l'église qui est assaillie par les chinois ... mais fermée! Je trouve un responsable qui me demande ma nationalité et celles de mes amis avant de me dire dans le plus grand secret "revenez un peu avant 10h, trouvez le prêtre qui vous fera rentrer"...Euh c'est un peu bizarre tout ca, surtout que je l'entendais dire aux autres chinois "non non non il n'y a rien ce soir de prévu". Pas très chrétien tout ca, même si vu le nombre de chinois qui attendaient le quart n'aurait pas pu tenir dans l'église, mais bon... On continue à déambuler dans la rue noire de monde, on se fait accoster deux fois par des étudiants qui nous invitent à venir voir leur exposition de calligraphie et faire la fête avec eux, d'autres chinois nous souhaitent tout simplement un "merry christmas" et nous atteignons la place Tian'an men. Mais rebelote elle est fermée, il est trop tard! ben oui ils ferment les places ici la nuit...Bon le temps passe, on décide de ne pas aller à l'église (qui après tout est à deux heures de bus de chez moi) et hop direction carrefour pour acheter de quoi se faire un bon repas de noël. On manque de passer le réveillon dans la rue pour cause de plus de bus pour rentrer, on chope un taxi officieux (ceux avec qui on se met d'accord sur le prix dès le début, qui prennent les petites routes et roulent vite mais pas trop mal). Avec tout ca on rentre avant minuit, on trouve la force de cuisiner rapidement, de prendre un apéro et profiter quand même de noël !! Il est 2h heure locale, on ouvre les cadeaux et au lit, tout le monde est  fatigué. (Dslée perrine je n'aurai pas attendu 9h heure française..)

Merry Christmas !

Joyeux Noël !

圣诞快乐!


noel_07__134_

Posté par bretonnencavale à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur 24 décembre 07 : un réveillon chinois

  • "non non non il n'y a rien ce soir de prévu"
    c'est normal Maelenn, ils vont pas favoriser le culte d'une religion dont les dirigeants sont en conflit ouvert avec le gouvernement chinois...
    AU FAIT...c'est cool tous ces francais, mais TON CHINOIS !!!! ca progresse ??

    Posté par Bwé, 23 janvier 2008 à 04:41 | | Répondre
Nouveau commentaire