22 octobre 2007

22 octobre 07 : le chinois en 1001 leçons (3)

Continuons dans l'apprentissage du chinois...il ne reste plus qu'à savoir écrire maintenant.

leçon n°3 : l’écriture, ca y est c moi qui écrit ! 

La calligraphie chinoise est vraiment très belle, peut-être parce que le tracé des caractères est régi par de nombreuses règles. Et même sans faire d’œuvre d’art, écrire tout simplement chinois demande le respect de règles. Il faut s’y astreindre dès le début, car non seulement les caractères ne seront que plus jolis, mieux écrits, mais surtout plus lisible (un petit trait en plus ou moins et le sens en est chamboulé) et il est nécessaire de savoir combien de traits composent un caractère pour pouvoir le lire et s’en souvenir. En règle générale on écrit les caractères de gauche à droite, en ligne à la manière occidentale. L’ordre des traits est le suivant : 

  • de haut en bas
  • de gauche à droite
  • trait horizontal avant le trait vertical
  • l’extérieur avant l’intérieur
  • on ferme le cadre après avoir tracé l’intérieur
  • le trait du côté milieu, le côté gauche, puis le côté droit
  • le point en dernier

pour visionner en direct le caractère voulu (re-direction sur le site de chine-informations), cliquez ici

dis comme ca ca a l’air assez astreignant et au début on fait plein de bêtises, mais à force, c comme apprendre à conduire, on n’y pense plus et ca passe tout seul ! Pour les gauchers, je trouve que c’est perturbant de tracer de gauche à droite et j’avoue (mauvais, ca mauvais honte sur moi L) tracer trop souvent de droite à gauche (tactique de gaucher pour laisser le temps à l’encre de sécher et éviter d’en mettre partout…) Ainsi en suivant toutes ces règles, la main trace quasi toute seule et si on fait à l’envers ou oublie un trait, on se dit, non, ya un truc qui cloche, alors on ré-écrit à côté et c’est bon ! comme quoi les règles ca a son utilité finalement !
 
question subsidiaire pour ceux qui suivent encore : comment on fait pour écrire sur ordinateur ?
 
on a un stylet un peu comme une souris et on « dessine » ? Mais nooon, pas de souci, les gars de Windows, et autres ont pensé à tout, on peut activer les langues orientales (sur les ordinateurs récents du moinbs) dans le panneau de configuration, et hop hop ca yest j’écris en ce que je veux. Bon faut pit-être aussi installer un programme, je ne sais pas quelle bidouille j’ai fait, mais en tout cas, mais je peux écrire en chinois simplifié, et gros avantage, tout en gardant un clavier azerty. Car les ordinateurs chinois réfléchissent selon le clavier qwerty ! Alors je change la langue (la barre d’état en bas à droite) je tape en pinyin et hop hop l’ordi super sympa écrit en général les bonnes associations de caractères, et si j’en veux un autre (car à même pinyin, plusieurs caractères n’oublions pas) pas de souci, il me propose tous les caractères correspondant y plus qu’à choisir. c’est beau la technologie !

Posté par bretonnencavale à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 22 octobre 07 : le chinois en 1001 leçons (3)

Nouveau commentaire