10 octobre 2007

2 octobre 07 : voyage à Shanghai (2) le train assis dur

Alors ca y est la bretonne part en vadrouille à travers la chine ! Une longue, loooongue journée qui s'annonce, mais je ne crains rien, ni personne et c'est parti  pour le récit de cette folle journée!

10h : Ca commence doucement, le sac est presque fait, une douche, un dernier check-up et hop j'y vais!

11h: l'heure du déjeuner! il faut prendre des forces, car je ne sais pas quand sera mon prochain repas ^^ . Malgré un début  peu encourageant à attendre ce fichu bus pendant une demi-heure (alors que tous les autres bien évidemment sont passés au moins 4 fois chacun!!), deux bonnes heures plus tard j'arrive tout de même à l'heure à la gare.

14h : je suis devant la gare (waouuu immmense le truc), accompagnée par une chinoise du labo. bon moi je me disais les gares sont les mêmes partout, je peux m'en sortir comme une grande, mais elle a insistée pour venir, et j'ai compris pourquoi. C'est un vrai parcours du combattant, si en France on peut débarquer 2 min avant le départ du train, ici faut plutôt compter s
ur 15 min (ds le cas où on court et gruge tout le monde cad impossible en période de vacances). D'abord on ne peut rentrer ds la gare qu'en montrant patte blanche (un billet de train ou de quai) et les bagages passent sur un tapis-machine détecteur d'objets prohibés, terroristes. Ensuite arrivées ds DSCF3328le hall principal, sur le tableau sont affichés les trains avec heure de départ, numéro d'étages et numéro de salle d'attente! Ah ben oui, ici c tellement grand et ya tellement de petits chinois à prendre le train qu'il y a plusieurs salles d'attentes sur au moins deux étages! Et puis c pas nos pauvres salles avec 3 bancs, chacune d'entre elles étaient bien aussi grande que l'unique salle d'attente de Montparnasse. bon moi dans tout ca, pas possible de tromper, c 2e étage, 2e salle. Nous y voilà, et là tout plein de monde attend pour différents trains, ceux qui sont à quai, sont affichés, je refais la queue pour sortir de la salle (comme ds les parcs d'attractions) heureusement ca va vite, on me poinçonne le billet, et cette fois-ci c'est le 6e quai. Arrivé sur le quai re-re-patte blanche, sans ticket on ne monte pas !! Et puis waouuuu ya du people dans ce train. Non seulement toutes les places assises sont prises, vu qu'on est en période de vacances en Chine, MAIS les places debout AUSSI !! Et on n'est qu'au début du trajet ! comment ca les places debout!? ben tout simplement les gens sont ds les entre-deux wagons, le couloir et tout ca 20 bonnes minutes avant le départ! Quel bordel...Enfin j'atteins ma place  ( n°111, un chiffre porte-bonheur?), à côté de la fênetre la chance! Mea culpa, je n'ai qu'une photo de cette aventure (pourtant ca en valait le coup d'oeil) alors voila les explications, je laisse votre imagination faire le reste, parce que la classe "assis dur" ou classe pauvre digne des plus anciens ter français c assez funky :D !

- le train est lent, lent par son allure, mais aussi par ses nombreux arrêts, en gares ou carrément en pleine campagne! Genre de 10 à 30 min! pourquoi, tout simplement pour laisser passer les train express! la vitesse a son prix!

- "assis dur" mérite son nom, car on est assis, pas moyen de s'allonger (à moins de virer ses voisins, mais ce  ne serait pas très courtois) et c effectivement dur, une mince couche de mousse  sur ce qui m'a semblé être du bois. Couche de mousse elle-même recouverte de cuir-plastique qui colle et donne chaud.

- banquettes de 2 ou 3 personnes (taille standard chinois) en théorie, on se retrouve vite à 3 ou 4 avec des gens "debout" qui se verraient bien passer les prochaines heures assis, ne serait-ce que d'une fesse.

-avec tous ces gens debout, il ne faut pas être pressé d'aller aux toilettes où de toute façons il ya la queue à toute heure. Ah et puis les toilettes, il faut quand même en parler, car comme partout en Chine, ce sont des toilettes à la turques, plus hygiéniques, mais tellement peu ragoûtant ds les trains...(je veux effrayer personne, j'y suis qd meme allée)

    - la classe pauvre c'est le contact humain :

    ¤ surpopulation sur des banquettes pas très larges, ou comment se retrouver à 7 personnes sur une largeur de wagon qd on n'est que 4 dans nos tgv français (et je parle pas de la 1ere classe!)
     ¤ on allonge les pattes comme on peut (parce que 24h avec les jambes croisées, ca risque de faire comme les queues de moutons ca!). Alors même si mon voisin d'en face (un grand chinois avec de grandes guiboles) causait pas anglais, et moi pas assez chinois, ben on s'est tacitement mis d'accord pour les allonger qd même et tant pis pour les contacts.
    ¤ pour dormir, plusieurs solutions : (1) on est chanceux, on ne craint pas les secousses, on a la fenêtre ou la tablette commune, ouais c mon cas ! (2) on voyage avec son pote, copain, copine et c l'un sur l'autre! (3) on est au milieu de la banquette, on peut aussi pioncer sur la tablette commune, (4) on est tout seul mais tjs assis au bout de la banquette, pas de fenêtre, pas de tablette, pas de copain, alors on s'endort et pis au bout d'un moment ca finit forcément sur l'épaule du voisin ! (5) on est debout, pas cool on s'endort debout en s'appuyant contre une banquette... (6) on s'assoit par terre et dort ou carrément  (7) on s'allonge par terre sous les sièges (ds le couloir ca craint si on veut pas se faire écraser). Dans les cas 6 et 7 peu le font, ou alors ils utilisent du papier journal avant de toucher le sol, car faut dire les choses comme elles sont, le sol est dégeulasse ! pourquoi !? car les chinois prennent le sol pour une poubelle tout simplement (voir ci-dessous)   
     ¤ contact humain....donc chaleur humaine ! heureusement qu'on n'était pas en plein été, car en classe pauvre, pas de clim, ni même de ventilation! Hey un aller Pékin-Shanghai à 8€ ca se mérite! Du coup on passe tout le temps la fenêtre ouverte (ouep comme ds les vieux trains) les cheveux complétement emmêlés par le vent, mais c mieux que de mourir de chaud (et puis ca dégage un peu les odeurs dues à la surpopulation :D )

    - le manger !  alors là c terrible, ya de la nourriture partout ! je m'explique :

    ¤ 1 : chacun, cad quasiment tout le monde apporte son casse-croûte,le pose sur la mini-tablette moi compris. C'est ca la classe pauvre ! je serai au japon que chacun amènerait son "bento". Et puis vu qu'on voyage pour longtemps, y a bcp à manger. Ce qui donne des scènes rigolotes telles que mon voisin endormi la tête sur le paquet de chips!
    ¤ 2 : un menbre du personnel passe avec un chariot avec des barquettes repas, des soupes en canettes, des paquets de graine de tournesol, des fruits, du thé,... tout ca tout ca quoi! plus cher qu'à la cantine, mais pas encore exagéré
     ¤ 3 : le wagon restaurant, je n'y suis pas allée (je tenais à garder ma place fenêtre,il aurait fallu traverser tout plein de wagons remplis de gens debout, et puis c'était sûrement cher!)
     ¤ 4 : pendant les arrêts en gare, possiblités d'aller s'acheter un truc tranquillou. moi j'ai pas osé de peur de me reetrouver coincée à 3h du matin chai pas trop où...

DSCF3137    ¤ 5 : le plus rigolo! les vendeurs ambulants qui guettent les trains! sur leur chariot ils ont à peu près tout ce qu'il faut pour remplir les estomacs affamés,du bol de nouilles chinoises à la saucisse sous-vide en passant par des sièges pliables (utiles pour les gens debout qui deviennent alors gens assis). C super facile, suffit de les hêler par la fenêtre, de demander ce qu'on veut et hop l'affaire est ds le sac! ils versent même l'eau chaude ds les nouilles. Bon le prix est un peu plus élevé que son propre pique-nique mais ca reste raisonnable! Ce n'est pas les ridicules sandwichs sous vides à 5€ de la SNCF. Petite note en passant, ils doivent pas avoir une vie très facile, car même à 3h du mat, ils sont là sur les quais, et j'en ai vu pas mal qui dormaient sur leur chariot dans une simple couverture (brrr il commence à pas faire chaud)


    ¤ tout le monde il mange, et là...c'est le drame! Il faut savoir qu'en Chine, le sol est sale par définition, et vaut mieux pas y trainer en chaussettes, surtout ds les lieux communs. Du coup ds le train, classe pauvre, c un pauvre lino tout pourri, les gens jetent sans vergogne leurs noyaux, pépins de fruits, enveloppe de graines, emballages de saucisses...bref c pas propre. Bon un employé est passé deux fois balayer tout ca, mais qd meme... je n'ai pas encore pris le pli chinois et j'avais mis tous mes déchets ds un sac plastique et toc!

- la musique : alors c peut-etre la classe pauvre, mais on a quand le droit à de la musique. Bon c assez spécial et l'éventail est large : chants de noëls (sans les paroles), musique classique chinoise, internationale (la lettre à Elise), musique digne d'un bon vieux Dallas, musique qui irait très bien à Joe Dassin, des berceuses à midi et j'en passe.. Ah si le meilleur c'est quand on a le droit au bruit d'un train en marche en musique de fond...

- les zones fumeurs. Alors je ne sais pas s'il y en a vraiment, car j'ai vu des panneaux interdisants la cigarette ds les wagons, ds les entre-deux wagons ca avait l'air d'être toléré, mais au final je pense que c surtout "pas vu, pas pris"! Heureusement les longues pauses permettent aux accros de sortir s'en griller une, même si certains s'obstinent à fumer ds le wagon! Eh ben merci pour les autres ! Mais comme dirait ce cher Plavinet : "Dura lex, sed lex" et les contrevenants pris à fumer en wagon, même si c'est à la fênêtre doivent payer leur amende. On ne rigole pas avec la loi ici !

- les zones de détentes. Sisisi ya des zones pour se détendre un peu les muscles endoloris et les petites fesses engourdies. Comment ca il existe des tels endroits ds un train surpeuplé, en classe pauvre qui plus est !? Ah mais oui, pas de souci, il suffit de savoir où aller : (1) pendant les pauses, on va sur le quai se dégourdir les pattes (2) pdt les pauses aussi ou carrément en trajet pour les plus aventureux, ben on s'assoit sur le haut de la banquette et du coup en voilà de l'espace pour étendre ses pattes! Ah ben oui, faut savoir utiliser l'espace mis à disposition !

J+1, 14h20 : Ben dans tout ca, je ne me suis pas vraiment ennuyée, j'ai regardé un peu partout, le paysage (j'ai vu des vaches!!! noires et blanches), mangé mon bol de nouilles, dormi et pis voilà! Même si les dernières heures, qd on est toute seule, 24h c un peu long, j'avoue (je m'appelle pas Jack Bauer)! Enfin me voilà enfin arrivée à Shanghai, ville surprenante ! Suite au prochain épisode !                                                    

Posté par bretonnencavale à 11:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur 2 octobre 07 : voyage à Shanghai (2) le train assis dur

  • Le trajet Pékin-Shanghai à 8euros, j'hallucine O_o enfin j'imagine que c'est pas hyper cher non plus en classe pas pauvre ?

    Posté par Bwé, 15 octobre 2007 à 22:23 | | Répondre
  • ben ca dépend des classes, de 8 à 50€ suivant le confort! mais à plusieurs je pense que ca vaut vraiment le coup, ca doit être plus marrant ! parce que la classe assis mou, c confortable, mais c comme chez nous donc même pas drôle !

    Posté par maelenn, 16 octobre 2007 à 14:59 | | Répondre
Nouveau commentaire